Fille de roi

de Sara Llorca et Benoît Lugué

La Fille, c’est Cordélia ; le Roi, c’est Lear.
Avec ce long poème d’amour, Sara Llorca revient à la source du théâtre qu’elle a hérité de son père, Denis Llorca. Au travers d’une voix off, ce dernier interprète Lear.
En tricotant Le Roi Lear et son histoire personnelle, Sara Llorca interroge un sujet universel, celui de l’héritage et de la filiation.

CREATION
2023-2024

Crédit Photo : François-Joseph Botbol, Morgan Baudry

Sur scène, le musicien Benoît Lugué accompagne Sara Llorca à la guitare acoustique. Ensemble, ils font sonner la langue de Shakespeare ou celle de Llorca ; ils font groover certains mots qui deviennent des refrains. Avec souplesse, Sara Llorca s’adresse à Benoît Lugué, à la voix de son père, ou encore directement aux spectateurs. Leur complicité teinte la représentation de légèreté, donnant tantôt le sentiment d’une improvisation libre autour du Roi Lear, plongeant tantôt le spectateur au cœur d’un conte moderne.

La représentation repose sur peu d’artifices. Quelques accessoires en lieu de symboles forts (la valise, la couronne, la robe) viennent jalonner le parcours de Cordélia. Avec souplesse, Sara Llorca s’adresse à Benoît Lugué, à la voix de son père, ou encore directement aux spectateurs. Le dispositif permet une grande proximité entre artistes et public. Les projecteurs et le son, en multi-diffusion, créent une bulle pour les deux interprètes. L’ingénieur du son Quentin Fleury les suit au plus près de leurs timbres. Il fait circuler les sons et les voix alentour. L’éclairagiste Stéphane “Babi” Aubert développe des teintes et des intensités pour créer un espace-temps unique, où l’intimité circule au mieux entre les deux interprètes.

En plus des plateaux, cette forme hybride et légère pourra être jouée partout où c’est possible, là où les publics se trouvent, nombreux, parfois non-initiés et néanmoins curieux.

Distribution

Texte, mise en scène et jeu Sara Llorca
Musique, jeu Benoît Lugué
Avec la voix de Denis Llorca
Collaboration artistique Kên Higelin
Son Quentin Fleury – Soundtrip
Lumière Stéphane « Babi » Aubert
Scénographie et Costumes
François Gauthier-Lafaye

DATES

  • Septembre 23 (date à préciser) – Abbaye de Sigy-en-Bray (76)
  • 29 septembre 2023 – Théâtre Robert Auzelle – Neufchâtel-en-Bray (76)
  • 20-28 novembre 2023 – MC93 – Bobigny (hors-les-murs)
  • Mars 23 (dates à préciser) – L’Atelier – Gournay en Bray (76)
  • 2 et 3 mai 2024 – Théâtre des 2 Rives – Charenton-le-Pont (94)
  • 8 juin 2024 – Le Festivalet – Chilhac (43)
  • Automne 24 (dates à préciser) – CDN Normandie-Rouen (76)

Administration de production Louise Deloly
Production Compagnie du Hasard objectif
Coproduction (en cours) CDN de Normandie-Rouen, Dieppe Scène Nationale
Soutiens en résidence Comédie de Caen, Théâtre municipal Robert Auzelle de Neufchâtel- en-Bray, MC93 – scène nationale de Seine-Saint-Denis à Bobigny, Labo Victor Hugo (Rouen) Avec les soutiens de la DRAC Normandie et du Département de la Seine-Maritime et de la SPEDIDAM